Santé

Sinus dermoïde - Rhodesian Ridgeback

La formation et l’importance du sinus dermoïde

Le Rhodesian Ridgeback est un chien de race récente, il trouve ses origines à la fin du 19e siècleoù le chien indigène des Hottentots était croisé avec plusieurs races européennes importées par les premiers coloniaux du Cap.

Le premier standard fut rédigé en 1922 lors de la fondation du Rhodesian Ridgeback Club de Bulawayo 1922La caractéristique de la race est, comme le nom l’indique en anglais, une crête dorsale dans la robe le long de la ligne centrale du dos. La crête est formée par le poil poussant en contresens du reste de la robe.

Les éleveurs connaissent très bien le défaut qui apparaît dans la race, le ‘kyste’ Ridgebackoumieux encore en termes scientifiques : le sinus dermoïde (dermoïde – venant de la peau, sinus – une cavité ou tube)

Le sinus dermoïde ressemble à un petit tube provenant d’un défaut de la peau. Partant de la surface de la peau, il pénètre à profondeurs variables dans les muscles et la moelle épinière. Il apparaît sur la ligne médiane du cou et de la croupe, située avant et après la région occupée par la crête.

C’est la seule anomalie congénitale que l’on retrouve régulièrement au sein de la race (congénital veut dire : formé avant la naissance). Dans l’ensemble de la famille canine, le sinus dermoïde se manifeste rarement parmi d’autres races que le Rhodesian Ridgeback et ses croisés. Il s’agit donc bien d’une anomalie héréditaire, répartie dans les lignées de la race, qui résulte d’un élevage initialement sélectif de la souche originale dont descendent les Ridgebacks actuels. Nous ignorons les effets de cette anomalie pour la race, l’enregistrement de chiots affectés dans Nous ignorons les effets de cette anomalie pour la race, l’enregistrement de chiots affectés dans systématique pour pouvoir en déduire des données statistiques. La présence de chiots atteints de sinus dermoïde dans une nichée est souvent passée sous silence, la plupart des éleveurs considérant ceci comme une tare pour les mâles et les femelles dont les descendants sont atteints.

Sur ce point, il convient de souligner que, bien que l’élevage se fasse actuellement avec des mâles et des femelles d’excellente qualité, sans programme de dépistage, aucun éleveur ne peut être assuré que sa lignée est exempte du facteur héréditaire causant le sinus dermoïde (ces aspects héréditaires sont traités dans(congénital veut dire : formé avant la deuxième partie de cet article) Chaque Ridgeback est donc porteur potentiel du défaut.

La formation du sinus dermoïde

Pour comprendre la façon dont le sinus dermoïde se forme , il faut avoir une idée du développement de l’embryon au départ d’un seul œuf fécondé dans la matrice de la chienne. Le sinus dermoïde est une anomalie congénitale provenant d’un défaut dans le développement de l’embryon du chiot.

Un œuf fécondé résultant d’une saillie réussie est une cellule simple. Au départ de cette cellule un chiot composé de millions de cellules spécifiques constituant les organes et les tissus, devra être formé en 63 jours.

Ce processus résulté d’une augmentation rapide du nombre de cellules par division . L’œuf fécondé (une seule cellule) se partage en deux cellules et ensuite le nombre de cellules est doublé à chaque division, ce qui fait croître rapidement leur nombre. Dix divisions successives produisent 1042 cellules, ce qui donne rapidement un nombre considérable de cellules.

Le stade suivant est la structuration de la masse cellulaire produite en vue de former un chiot. Ce processus de structurationa lieu pendant les trois premières semaines de la gestation et porte le nom de développement embryonnaire. Lorsque l’embryon est complètement développé se crée un véritable chiot miniature dénommé fœtus. Les six semaines suivantes le fœtus ne fait que grandir pour finalement atteindre la taille normale du chiot à la naissance. Le sinus dermoïde résulte d’un défaut dans le développement de l’embryon. La division cellulaire crée une masse sphérique de cellules. La couche extérieure de ces cellules formera ultérieurement l’épiderme du chiot. Un autre partie du corps se développera également à partir de cette couche extérieure de cellules ; il s’agit le cerveau et la moelle épinière, allant de la tête à la base de la queue. Le problème réside dans la façon dont la couche extérieure de cellules se développe pour former le cerveau et la moelle épinière.

Ce développement résulte de la formation d’une longue rainure sur la moitié de la surface de la masse cellulaire sphérique. La rainure devient plus profonde et les extrémités se ferment de façon à former une structure tubulaire. Ce tube, qui plus tard deviendra le cerveau et la moelle épinière, s’enfonce de plus en plus sous la couche extérieure et s’en détache. 

Un sinus dermoïde apparaît lorsque la couche extérieure des cellules (la peau) ne se sépare pas complètement de la structure tubulaire (qui formera ultérieurement le cerveau et la moelle épinière). .

Chez le chiot cette séparation défectueuse de tissus embryonnaires se présente comme un raccordement tubulaire allant de la peau sur la ligne médiane du dos aux tissus inférieurs, parfois même jusqu’à la moelle épinière.

La profondeur du tube dans cette anomalie de la peau détermine la classification dans l’un des quatre types de sinus dermoïdes.

Types de sinus dermoïdes:

Type 1: pénètre sous la peau, dans la masse de graisse couvrant le cou

Type 2: pénètre dans les muscles du cou

Type 3: pénètre dans les ligaments supra-épineux qui recouvrent les vertèbres

Type 4: pénètre jusqu’à la moelle épinière entre les vertèbres

L’importance du sinus dermoïde

Le sinus dermoïde n’a pas pour seule conséquence négative une anomalie anatomique visible chez les animaux atteints, mais peut engendrer des complications telles que des infections bactériennes.

Le tube étroit de peau descendant de la surface est pourvu de toutes les caractéristiques normales de la peau, et notamment les poils, la transpiration et les glandes cutanées.

La cavité centrale étroite au sein du sinus dermoïde se remplit graduellement de poils, de sébum et de squame. Un environnement idéal où les bactéries, présentes sur chaque peau, peuvent se multiplier. Elles y ont accès par un minuscule orifice, ressemblant à un pore, situé au point d’attache du sinus dermoïde avec la peau.

Le sébum accumulé se putréfie,la barrière épidermique du sinus se désagrège et les bactéries attaquent les tissus situés profondément sous la surface de la peau. Ceci engendre des abcès qui crèvent souvent et finissent par devenir une plaie purulente chronique.

Pareille complication nécessite un traitement médical et chirurgical important et dans certains cas le sinus dermoïde infecté ne réagit pas au traitement.

Si le sinus dermoïde est décelé avant d’être infecté, il peut facilement être éliminé par une intervention chirurgicale sans autres complications. Dans la plupart des cas toutefois, les propriétaires de chiens ne se rendent compte de la présence du sinus dermoïde qu’après l’infection. Un traitement par le vétérinaire est alors nécessaire afin d’éviter des complications. Ceci peut être une affaire coûteuse pour le propriétaire ou pour l’éleveur s’il s’avère qu’il a vendu un chien avec un vice caché.

Diagnostic du Sinus dermoïde

Le sinus dermoïde chez un chiot peut se détecter en plissant la peau long de la colonne vertébrale dans la zone où il se manifeste (c.à.d. devant et derrière la crête). Soulevez un pli de peau d’une main, prenez-le entre le pouce et l’index de l’autre main et faites glisser vos doigts d’avant en arrière ; le sinus est ressenti comme une ficelle entre deux couches de peau.

En soulevant la peau les tissus sont étirés et le sinus dermoïde apparaît tendu entre son attache à la peau du dos et son attache aux muscles sous-jacents. Un petit pore apparaîtra généralement, comme un orifice dans la peau d’où jaillissent quelques poils. Il s’agit de l’orifice du sinus dermoïde à la surface de la peau. Plus le chiot est âgé, plus le sinus est épais et mieux on le reconnaîtra.

Il faut cependant savoir que le sinus dermoïde ne se détecte pas toujours de manière aussi aisée qu’il n’apparaît dans la description. A défaut d’être détecté, il peut rester dormant pendant plusieurs années avant de s’infecter. En cas de doute, consultez plutôt un vétérinaire.

« Le sinus dermoïde (fistule de la peau) chez le Ridgeback » (repris du South African Rhodesian Ridgeback Club, Ridgeback Review)

Un ensemble de DS-fonctionnement régulier avec un chiot de 6 semaines. Merci à Nathascha le berger et RRCN.

1. Le chiot est intubé et sur la table d'opération

2. Le chirurgien vétérinaire et son assistant préparer le chiot

3. Tout d'abord, l'emplacement exact sera déterminé par la DS

4. Une incision est faite

5. Le vétérinaire veillera à ce que l'espace autour de la DS de sorte qu'il est lâche de la peau

6. Ensuite, nous vérifions la profondeur de la DS atteint

7. La plaie est fermée avec quelques points de suture

8. La fin se trouve, et la DS sera supprimé dans son intégralité

9. Le Dermoid complètement enlevé Sinus

La toux de chenil

Il y a plusieurs types de toux de chenil mais il y a deux variétés – Para-influenza 3 et Bordetella Bronchiseptica Bacteria – qui sont les plus fréquentes et pour lesquelles il existe des vaccins. Pour la Bordetella Bronchiseptica le vaccin est administré sous forme de gouttes nasales au moins cinq jours avant l’arrivée à la pension pour chiens, car la toux de chenil est extrêmement contagieuse. Les signes varient beaucoup en intensité, ce sont une forte toux sèche, des glandes gonflées et des crachats de glaires blanches. Le traitement consiste en une cure d’antibiotiques et des remèdes contre la toux. Une vaccination régulière protègera votre chien. Demandez conseil à votre vétérinaire.

 

Premiers soins

Morsures: un chien peut être mordu par un autre chien au cours d’une lutte, mais également lors de jeux fougueux entre deux jeunes chiens. Dans certains cas le chien peut même être mordu par un rat. Nettoyez bien la plaie avec un désinfectant afin d’éviter toute infection. Dans le cas rare où un chien a été mordu par un serpent, gardez-le tranquille et avertissez immédiatement le vétérinaire.

Brûlures: un chien peut se brûler en étant trop près d’un feu électrique, utilisez donc un pare-feu. Plus communes sont les brûlures causées par de l’eau bouillante provenant d’une marmite ou d’une bouilloire. Rincez la zone atteinte abondamment à l’eau froide car la fourrure du chien retient la chaleur. Si possible, rasez la zone atteinte, car des ampoules risquent de se former et se transformer après quelques jours en plaies ouvertes. En cas de blessures graves le poil risque de ne plus repousser. Si la brûlure est profonde, calmez le chien et appelez immédiatement le vétérinaire.

Coup de chaleur: malgré tous les avertissements, les propriétaires laissent souvent leur chien dans une voiture surchauffée, causant ainsi des coups de chaleur. Il ne suffit pas de stationner la voiture à l’ombre et d’ouvrir les fenêtres. Un chien possède une fourrure et attrape facilement un coup de chaleur. Le même risque existe lorsque le chien reste couché trop longtemps au soleil, particulièrement s’il est cardiaque ou obèse. Les signes d’un coup de chaleur sont: une respiration lourde et rapide, une attitude anxieuse et éventuellement une syncope. Faites baisser la température du chien le plus rapidement possible – par tous les moyens disponibles. Le mieux est d’asperger le chien à l’eau froide, surtout autour du cou. Donnez-lui un peu d’eau à boire et demandez conseil à votre vétérinaire.

Torsion de l’estomac: c’est un point faible des chiens à poitrine profonde. L’estomac se gonfle comme un ballon et la mort peut survenir rapidement. Il est vital de trouver le plus rapidement un vétérinaire, sans quoi le chien ne survivra pas.

fr_FR